dimanche 20 janvier 2013

II.74 - Palmyre (4)

Fin de la présentation de l'armée Palmyre avec le corps commandé par le Général en Chef : Ladies & Gentlemen, please welcome Zénobie !

La force de frappe du corps repose sur un groupe de cataphractes [Reg Kn (X)] comparable à celui commandé par le premier sous-général. Il est simplement plus mobile car il profite du commandement du général en chef qui dispose d'un bonus d'ordre à chaque tour.

Ce groupe de cataphractes est complété par un autre trio de cavaliers légers de classe supérieure [Reg LH (S)]. Ces troupes renforcent la mobilité générale du corps et offrent pas mal d'options : deuxième ligne de qualité en cas d'affrontement avec des chevaliers ennemis qu'elle peut "cueillir" après leur poursuite après combat, aile à la fois solide et rapide, neutralisation d'une infanterie ennemie trop puissante pour être combattue par les cataphractes, etc.

Zénobie, classée Reg LH (S), est elle-même un dispositif anti-chevaliers : placée en réserve, elle est fait la chasse à tout chevalier qui aurait poursuivi et s'exposerait à un malus de -2 au combat, avec une préférence marquée pour les généraux (rappelons que les chevaliers sont vulnérables aux cavaliers légers et sont détruits par un simple résultat défavorable).

Le corps est complété par un duo de psiloïs [Irr Ps (O)] qui lui donne l'éventuelle possibilité de s'ancrer sur un terrain difficile, comme c'est le cas pour les deux autres corps réguliers.

Vue d'ensemble du corps du général en chef
(Figurines A&A, peintes par MZD Factory)

Cataphractaires - Reg Kn (X)
(Figurines A&A, peintes par MZD Factory)

Cavaliers légers - Reg LH (S)
(Figurines A&A, peintes par MZD Factory)

Zénobie (et son fiston?), général en chef - Reg LH (S)
(Figurines A&A, peintes par MZD Factory)

Archers légers - Irr Ps (O)
(Figurines A&A, peintes par MZD Factory)

A suivre, une analyse des potentialités de l'armée illustrée par des photos des bagages.





1 commentaire:

  1. De très belles figurines, j'aime beaucoup la période et ces stands lui rendent justice, magnifique travail, peinture, socles et photos...
    Phil.

    RépondreSupprimer