dimanche 14 avril 2013

DBM 15 mm Revival !

Retour historique de DBM 15 mm sur les tables du plus beau club du monde de la Côte d'Azur, ce week-end avec pas moins de trois batailles ! Retour gagnant à l'échelle des 250 points, transposition du format de jeu et des règles (lire ici) que nous utilisons avec les figurines 28 mm. Sur une table de 120 par 80 cm, il en résulte des parties animées, moins lourdes en termes de charge cognitive qu'en 400 points. Plus facile aussi de se munir de deux armées pour équiper son adversaire : l'armée de Croisés que j'ai jouée vendredi rentrait entièrement dans une seule boîte à biscuits. Bref que du bonheur d'être à nouveau 6 joueurs à partager la plus belle meilleure veille règle antique/médiévale avec le retour de l'ancien G et les débuts de Niko2 (rookie ultra motivé qui s'est déjà mis à la peinture !).

Au programme : IV.7 Premiers Croisés (MZD) vs III.37 Califat Abbasside (Mika), IV.30 Teutoniques (Nanardus) vs IV.82 Compagnies d'Ordonnance Françaises (Niko2), IV.43 Hongrois Tardifs (Niko) vs IV.61 Condottières (G). Les premiers nommés l'ont emporté sur les seconds. Le dernier duel a été particulièrement disputé et promet des revanches acharnées !

(Edit : pour lire un autre compte rendu et profiter de quelques photos des batailles, cliquez ici).

Voilà de quoi retrouver un enthousiasme de première jeunesse. D'un seul coup, douze années de peinture en 15 mm retrouvent usage et intérêt ! Je pense que je réserverai le 25 aux parties du samedi après-midi et privilégierai le 15 aux rendez-vous du club le vendredi soir (les semaines de Dc Jekyll mettent souvent Mr Hyde dans un état comateux....). Vivement, vendredi prochain !

Ce renouveau pour DBM 15/250 avait déjà été initié il y a deux semaines par MZD qui avait proposé à Mika un duel historique Rome vs Carthage.

II.33 Rome (à gauche) vs II.32 Carthage (à droite)

De haut en bas pour Rome : Cavalerie soutenue par Velites, Hastati/Principes répartis en deux corps (ligne renforcée par des mercenaires espagnols pour défier les guerriers celtes), allié Numide.

De haut en bas pour Carthage : Cavalerie légère numide et cavaliers espagnols, Auxiliaires ligures, Guerriers celtes, Lanciers puniques, Vétérans, Auxiliaires espagnols.

Au centre la bataille, les hastati/principes engagent les lanciers puniques, les trières contiennent l'éléphant tandis que la cavalerie romaine cherche à disperser les guerriers celtes.

Sur l'aile gauche, la cavalerie romaine prolonge la ligne d'hastati/principes. Soutenue par les Velites, elle engage les mercenaires espagnols et la cavalerie légère numide.

Sur l'aile droite, le corps allié numide qui a senti le vent tourner dans cette 2e guerre punique ralentit et contient vétérans d'Hannibal et auxiliaires espagnols.

Cette opération de diversion permettra à l'infanterie et à la cavalerie romaines de concentrer ses forces pour enfoncer les lignes puniques où les contingents mercenaires ligure [Ax (o)], numide [LH (O)], espagnol [Cv (O)] et gaulois [Wb (F)] perdront  tour à tour pied face aux troupes de Scipion [Bd (O), Sp (S), Cv (O) soutenus par Ps (S)]. Roma Victor !


1 commentaire:

  1. Bravo aux Romains...et aux peintres, de très belles armées!
    Phil.

    RépondreSupprimer