mardi 11 août 2015

DBM 25-250 : I.24 Empire Hittite vs II.20 Séleucides

Pour ce deuxième volet de la tétralogie de batailles contre les Séleucides, un compte rendu plus court et moins détaillé que le précédent (Séleucides vs Carthage, à lire ici), faute de photos de qualité suffisante.

En fait, j'ai sensiblement reproduit avec les Hittites un schéma stratégique identique à celui utilisé avec Carthage : profitant (lâchement ?) de la supériorité des Hittites en troupes de terrain, je choisissais de mener l'assaut sur les Auxiliaires Séleucides tout en prenant soin de neutraliser sans l'affronter la redoutable phalange. Ce dernier principe est encore plus essentiel avec les Hittites car, contrairement à Carthage qui dispose de 14 lanciers, les Anatoliens sont presque totalement dépourvus d'infanterie lourde capable de rivaliser avec les Piquiers Diadoques.

L'infanterie moyenne Hittite à l'assaut des Auxiliaires et tirailleurs Séleucides

Le centre gauche Hittite part à l'assaut de deux broussailles pour provoquer la ligne des Auxiliaires Séleucides (classe supérieure) complétée par des tirailleurs [Ps (O)]. La concentration des Guerriers Gasgans au centre [Irr Wb (F)] et des Lanciers Hittites [Ax (X)] présente une ligne avec davantage de profondeur, ce qui lui confère un avantage global dans les facteurs de combat malgré la différence de classe (inférieure pour les Lanciers, rapide pour les bandes guerrières).

La ligne d'attaque est renforcée à droite par des Chars Lourds, équivalents aux Compagnons Séleucides mais avec un léger avantage de classe (ordinaire contre rapide) tandis que les Eléphants Séleucides sont neutralisés par des tirailleurs. Pendant ce temps, l'allié Syrien [Irr Cv (S)] traverse laborieusement les broussailles les plus excentrées à gauche pour contourner le flanc Séleucide que le Général en chef et un élément de Compagnons s'apprêtent à venir protéger, mais en sous-nombre.

Les tirailleurs Hittites harcèlent la phalange...

... l'objectif est simple : se donner le temps nécessaire à la réussite de l'offensive à gauche, avant que le hérisson macédonien ne pique d'un peu trop près !

Le flanc Séleucide craque !

Attaque de flanc létale du général allié Syrien [Irr Cv (S)] sur le général en chef Séleucide. Cette mise à mort du chef ne provoque pas la démoralisation de son corps d'armée mais déstabilise évidemment le commandement de l'armée.



Au centre, les Gasgans [Irr Wb (F)], bien soutenus à gauche par les Lanciers Hittites [Reg Ax (X)] et à droite par les Chars Lourds [Reg Kn (O)] enfoncent la ligne d'Auxiliaires Séleucides et commencent à exploiter les flancs ouverts dans une ligne ennemie qui se disloque.

Le seuil de démoralisation du corps Séleucide est bientôt atteint et la route des bagages ouvertes aux Chars Légers Syriens [Irr Cv (S)] venus de l'aile gauche.


Au centre droit, la phalange disperse deux éléments d'Epéistes [Reg Bd (F)] sur le premier impact ! Mais son isolement permet aux tirailleurs [Ps (O) et Ps (I)] et chars Hittites de la maîtriser tout en se tenant hors de portée des Sarisses.


A droite, les piquiers qui ont étendu leur ligne de front pour menacer l'aile droite Hittite engage des tirailleurs, dans la perspective de charger la ligne de chars lourds et légers qui se tient en profondeur depuis le début de la bataille... Le pillage des bagages Séleucides par les Syriens ne leur en donnera pas le temps... Les trompettes de la retraite résonnent au couchant...


1 commentaire:

  1. Salut ô toi grand gégène !
    Serait-il possible à l'avenir d'avoir une photo générale de l'affrontement afin de mieux comprendre la tactique de chacun ;-))
    D'avance je t'en remercie

    Krysfigurines.

    RépondreSupprimer